Claudio Abbado : un grand artiste nous a quitté

CLASSIQUE

Claudio Abbado  PointCulture mobile 1Une disparition discrète pour ce  chef d’orchestre humain et généreux, qui n’a jamais recherché les honneurs mais qui a pleinement réalisé sa vocation d’artiste.

Né à Milan en 1933 de parents musiciens qui l’initient au piano et à l’orgue, voici comment Claudio Abbado raconte l’origine de sa vocation dans une interview de 2002:  « J’avais 7 ans; nous étions à la veille de la guerre quand j’ai assisté, grâce à mon frère, au premier concert de ma vie : il était donné à la Scala par un grand artiste, Antonio Guarnieri, qui dirigeait les trois Nocturnes de Claude Debussy. Quand, dans Fêtes, le deuxième mouvement, j’ai entendu sonner les trompettes et les bois, j’ai ressenti un choc magique, inoubliable. Avec ma naïveté d’enfant, je me suis dit : “Un jour, toi aussi, tu seras capable de créer ces fabuleuses harmonies”…

Sa carrière est un extraordinaire parcours marqué notamment par son élection au Berliner Philharmoniker en 1989, après la mort de Karajan. Mais insistons plutôt sur quelques-unes de ses qualités humaines et artistiques qui ont fait de lui une des personnalités musicales les plus attachantes du XXème siècle et de ce début du XXIème.

Non content des postes prestigieux qui lui ont été proposés, il n’a eu de cesse de mettre à la portée du plus grand nombre les chefs d’œuvre du passé mais aussi la musique de son temps. Artiste engagé, il ne dirige pas seulement dans les salles de concert mais aussi dans les usines, les écoles …

Il s’est également consacré activement à la formation des jeunes musiciens – chefs d’orchestre et instrumentistes – pour assurer la relève. Sous son impulsion, diverses formations de grande qualité ont vu le jour et ont évolué : Orchestre des jeunes de la Communauté Européenne élargi  à Vienne en 1986 en devenant le Mahler Jugenorchester…

Doué d’une extraordinaire mémoire, il dirigeait par cœur même les opéras les plus longs. Sa gestique est exemplaire et élégante, exempte de tout effet spectaculaire. Marqué dans sa jeunesse par l’autoritarisme de Toscanini, il a plutôt cherché la collaboration de ses musiciens par l’écoute et la bienveillance.

Et puis, tout bascule en 2000, lorsqu’il est atteint par la maladie. Dans un premier temps très affaibli, il revient transformé deux ans plus tard avec une force nouvelle:« J’ai appris des choses nouvelles, cette interruption a été une expérience exceptionnelle qui fait que je vois et sens tout de manière différente. »

Claudio Abbado 2 PointCulture mobile 1L’une de ses plus belles réalisations durant cette période est la relance en 2003 de l’orchestre du Festival de Lucerne qui se distingue par la qualité exceptionnelle de ses membres: des solistes, des musiciens issus des plus grands orchestres (Berlin et Vienne notamment) ou d’ensembles de chambre de renom, autour du noyau du Mahler Chamber Orchestra.

A l’origine, ce festival, créé en 1938 avec Toscanini à la tête de l’orchestre, a permis à de grands musiciens allemands hostiles au nazisme de se produire en dehors de l’Allemagne.

Ces dernières années, c’est avec un enthousiasme sans faille que les musiciens de l’orchestre se retrouvaient. Il faut dire que Claudio Abbado a illuminé par sa présence les concerts de ce festival. Les enregistrements remarquables, notamment sur DVD peuvent en témoigner.

A voir et à entendre absolument; la Deuxième symphonie de Mahler, œuvre fétiche de Claudio Abbado et La mer de Debussy en 2003. Mais ce ne sont que des exemples parmi d’autres.

La dernière née de ses formations est l’Orchestra Mozart de Bologne avec des instruments anciens.

Avec Isabelle Faust, l’une des violonistes les plus douées de la jeune génération, il a gravé des versions bouleversantes des concertos de Beethoven et de Berg.

Au- delà de la mort, son rayonnement n’est pas prêt de s’éteindre et il rejoindra les grandes figures qui restent vivantes et nourrissent notre émerveillement pour la musique.

________________________________________________________________

Voici quelques étapes importantes de sa vie d’artiste avec quelques enregistrements parmi les plus réussis dans une discographie impressionnante et dont une sélection est actuellement présente au PointCulture mobile n°1  (PD)

->        1958: 1er lauréat du concours Koussevitzky à Tanglewood

->        1963: assistant de Bernstein à New-York et prix Mitropoulos

->        1967: enregistrements du concerto en sol de Ravel et le troisième de Prokofiev avec Martha Argérich et l’orchestre de Berlin

->        1968-1986: chef principal puis directeur musical de la Scala
enregistrements:

–  Macbeth;  Requiem de Verdi

->        1979-1989: chef principal puis directeur musical du London Symphony Orchestra
enregistrements:

– Carmen de Bizet  avec Teresa Berganza et Placido Domingo

–  Alexandre Newsky de Prokofiev

–  Le Barbier de Séville de Rossini

– les oeuvres pour orchestre de Ravel

->    1986-1991: directeur musical de l’Opéra de Vienne et chef principal de l’Orchestre Philharmonique de Vienne
enregistrements:

– Messe D.950 de Schubert

– Pelleas et Mélisande de Debussy

– Wozzeck de Berg

->     1989-2002: chef principal du Berliner Philharmoniker (par élection)
enregistrements:

–  les symphonies et les concertos pour piano (avec Pollini) de Beethoven

–  les concertos pour flûte de Mozart avec Emmanuel Pahud

–  Sinfonietta et Journal d’un disparu de Janacek

–  oeuvres pour choeur et orchestre de Brahms

->    2002-2014: activités ralenties par la maladie (depuis 2000) mais qui seront marquées par de magnifiques réalisations avec l’Orchestre du Festival de Lucerne, l’Orchestra Mozart de Bologne, la ville où il est décédé le 20 janvier 2014.
enregistrements:

– Plusieurs symphonies de Mahler dont la deuxième et la neuvième, dernière en date (2011); La mer de Debussy avec Lucerne

– concertos pour violon de Beethoven et Berg avec Isabelle Faust et l’Orchestra Mozart

– 2ème symphonie de Schumann avec le même orchestre

..Claudio Abbado 3 PointCulture mobile 1

Mise en évidence : ROCK SYMPHONIQUE

ROCK

Le rock symphonique est englobé dans le genre rock progressif. Le terme est utilisé pour distinguer le progressif aux influences marquées par le classique du psychédélique et de l’expérimental.

Trois grandes structures s’imposent : des arrangements de musique classique en rock, la composition d’une œuvre originale en structure classique, des morceaux accompagnés d’un orchestre symphonique ou de synthétiseurs imitant ces orchestres. La particularité principale se matérialise en morceaux d’une grande longueur, une utilisation conséquente d’instruments à cordes, et une complexité des compositions extrêmement travaillées.

Initiateurs du genre, les Beatles enregistrent A Day In The Life dés 1967, incorporant de grands passages orchestraux. Les Moody Blues vont populariser et mondialiser cette façon d’écrire le rock. Nights In White Satin, par son succès, popularise le style et marque son époque. Emerson, Lake and Palmer vont donner des lettres de noblesse, précipitant dans leur sillage les formations rock avides de réaliser le même thème. L’explosion est totale. Citons en exemples concrets des artistes de réputation mondiale qui s’inscrivent dans la niche : Queen, Elton John, Stevie Wonder, Pink Floyd.

Une forme de continuité va s’inscrire au fil des décennies. On assiste à l’émergence du métal symphonique, de l’électro revisité par Portishead, de la pop, de l’indie. Par défi ou par l’envie de revisiter les classiques, des artistes ou des orchestres vont transcrire et matérialiser cette manière séculaire de jouer la musique ou de réinterpréter. Une petite sélection à découvrir ou à redécouvrir au discobus 4 dès le 23 avril 2012. YO

The BEATLES……….Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band

XB244T

PINK FLOYD……….A Saucerful Of Secrets 

XP455C
..
JETHRO TULL……….Thick As A Brick

 XJ437E


GENESIS……….Selling England By The Pound

XG210H


YES……….Close To The Edge

XY440C


CAMEL……….The Collection

XC037N

EMERSON LAKE & PALMER………..Tarkus

  XE454C


MUSE……….The Resistance

XM953O


PROCOL HARUM……….The Collection

XP872T


KING CRIMSON Lizard

XK425C (sur commande)


ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA………..ELO 2

XE314C


GENTLE GIANT………..The Power And The Glory

XG218F (sur commande)


LACRIMOSA………..Elodia

XL015H


SIGUR ROS………..()

XS356R


TARJA……….What Lies Beneath

XT112B


The LAST SHADOW PUPPETS……….Age Of The Understatement 

XL172V

….
The MOODY BLUES………..Days Of Future Passed

XM788B (sur commande)


WITHIN TEMPTATION………..Black Symphony

XW790N


DEEP PURPLE………..Concerto For Group & Orchestra

XD290G (sur commande)


STING………..Symphonicities

XS805O

….
METALLICA……….S&M 

XM488X

….
PORTISHEAD……….PNYC

XP720E


Peter GABRIEL………..New Blood

XG010K


MAGMA………..Theusz Hamtaahk

XM058W (sur commande)


TANGERINE DREAM………..Rubycon

XT074F


POPOL VUH………..Aguirre

XP678D


UNIVERS ZERO……….Heresie

XU590B (Belge)

.
FINNEGANS WAKE………..Yellow

XF360K


ART ZOYD………..Symphonie Pour Le Jour Où Brûleront Les Cités

XA752E


RUSH……….Permanent Waves

XR955H (sur commande)


DREAM THEATER……….Metropolis Pt. 2 : Scenes From A Memory

XD841I


VAN DER GRAAF GENERATOR………..The Least We Can Do Is Wave To Each Other

XV090B


RENAISSANCE………..Renaissance

XR410A


DEAD CAN DANCE…………..Serpent’s Egg

XD197E (sur commande)