SLY & ROBBIE«Blackwood Dub»

Groove Attack Records, 2012

KS4310 (Disponible au Discobus 4)

REGGAE DUB

Sly and Robbie est un duo de musiciens jamaïcains qui ont écrit l’histoire du reggae.

Ils ont joué avec Peter Tosh, Serge Gainsbourg, Bob Marley et ont des participations incalculables dans diverses formations.

Lowell « Sly » Dunbar est né le 10 mai 1952, à Kingston (Jamaïque).

Robert « Robbie » Shakespeare est né le 27 septembre 1953, également à Kingston.

La fréquentation des studios va permettre leur rencontre et ils joueront pour la première fois en 1975 au sein du groupe The Revolutionaries.

Une grande complicité entre les deux hommes et une passion commune pour la musique (fans des productions de la Motown, fins connaisseurs de la musique country, admirateurs du reggae en général) marquent l’émergence du mythe.

Réunis à nouveau sur ce Blackwood Dub, les faux-jumeaux de la grosse basse et de la batterie au kick démoniaque se révèlent dans un mix instrumental à faire pâlir de honte les rois du digital et de l’ordinateur. Leurs multiples activités leur laissant un peu de répit, ils ont rassemblé en studio une bande de copains ayant les mêmes prédispositions pour le. rythme. Ils ont mixé un ouvrage pur orchestral de dix plages reggae-dub basiques et efficaces.

The masters of rythm. YO

(Disponibilité de ce CD)

sly_robbie_blackwood_dub discobus4

 

BRC MUSIC « Kinshasa One Two »

Warp Records, 2011

MUSIQUE DU MONDE CONGO RDC

MM6260 (Disponible au Discobus 4)

J’avoue être assez perplexe à l’écoute de cet album singulier.

De suite, à l’écoute des premiers morceaux, la production me semble bâclée. Une presque-démo, néanmoins produite par Damon Albarn (de Blur et Gorillaz) sur le label Warp !

Outre le son, le style musical oscille entre le traditionnel et une musique électro-dub, faite d’expérimentations, incluant des sons électroniques, des bruits, des voix, des remix, des superpositions, du hip-hop, … Assez désarçonnant tout ça !

Pourtant, cet album, c’est aussi une gageure ! Celle de réaliser un album en cinq jours, avec des musiciens de Kinshasa, au profit d’Oxfam, afin d’aider la population la plus pauvre du pays.

« Three Piece Sweet, Pts. 1-2 » me semble insupportable. Mais « Love », « Departure » et « Ah Conga » créent une ambiance particulière, pas trop déplaisante.

Louez ce CD pour vous faire plaisir…

Achetez-le ensuite pour les aider… DM

(Disponibilité de ce CD)

Jamie WOON "Mirrorwriting"

Polydor, 2011

POP   SOUL R&B ELECTRO

XW887J (Disponible au Discobus 4)

Apparu à Londres, Jamie Woon est un jeune prodige mathématicien de la musique post-moderne.

Inclassable, imprégné de Dub, de Soul, de R&B, d’électro, il dégage une pureté et une mise en place proches du parfait absolu dans son art. Chaque mélodie est calquée sur une usine à rythme réglée au micron, rien n’est de trop, rien de superflu, même le chant n’échappe pas à cet esprit cartésien, précis, net.

Largement dominé par la soul, son opus reste libre et ouvert aux autres exercices de style. S’écartant des traditionnelles voies commerciales de ces musiques, il apparaît plus audible aux puristes du style, plus intellectuel, plus concentré sur le fond que sur la forme.

La création semble plus motivante et captivante, avec son revers, le risque de se retrouver en marge du circuit commercial. YO

(Disponibilité de ce CD)

THIEVERY CORPORATION "It Takes A Thief"

ROCK

XT315J (Disponible au Discobus 4)

 

Duo américain actif depuis 1997. Un trip hop, puisant ses racines dans le dub, un mélange de drumbass, reggae, non sans rappeler l’univers sonore de Level42 en entrée, suit l’univers de Sade, on progresse dans le lounge, on s’enfonce dans la soul, on revient au reggae, on bascule en psyché, petit tour à Rio, un tour complet de musique de rues maîtrisé dans un univers électro, leur Best of. YO

(Disponibilité de ce CD)

"The Rough Guide to the music of JAPAN"

World Music Network, 2008

MUSIQUE DU MONDE

MX4071 (Disponible au Discobus 4)

La série « The Rough Guide » permet toujours une présentation intéressante d’un pays ou d’un style musical du monde.

Cette compilation-ci présente des interprètes japonais récents et des styles pour le moins variés : dub , musique traditionnelle, dance, pop soft, variété, bluegrass, musique classique japonaise, boogie de 1948, chants bouddhistes, …

Personnellement, j’ai apprécié la musique et la voix de Nami Makioka (voir son CD à la médiathèque : MX5530), pop douce et voix agréable.

A épingler aussi :

– plage 10, Futatsu no Hensokyoku Sakura Sakura, superbe instrumental traditionnel joué au koto

– plage 13, Hara no Tatsukya, courte chanson chanté par les geishas dans les quartiers chauds

Un CD hétéroclite qui n’a pour but que de vous donner l’envie d’écouter ces interprètes du soleil levant ! DM

(Disponibilité de ce CD)

Décès de Lincoln « Sugar » Minott

REGGAE

Après des débuts timides au sein des African Brothers, le succès vient du milieu des sound-systems où, à la suite des morceaux originaux, Sugar Minott remplit de de sa voix douce les espaces dubbés dans une position jusqu’alors dévolue aux seuls dee-jays. Précurseur, c’est cette pratique qui le conduit chez Studio One dans la deuxième partie des années septante. Aux côtés de Freddie McGregor ou Johnny Osbourne, il recycle alors avec bonheur les instrumentaux mythiques de la Motown jamaïcaine (c.f. KM6230 « Sugar Minott At Studio One »).

Au début des années 80, il se lance dans l’auto-production via l’incontournable album « Black Roots » (qui donnera son nom au label, c.f. KM6224) et sa séquelle « Roots Lover » (KM6199). La structure se développe, prend le nom de Youth Promotion : sound-system, studio,… Sugar Minott receuille et forme les talents en devenir. Yami Bolo, Tenor Saw ou Garnet Silk lui doivent beaucoup! Parallèlement, la décennie avançant, il devient un producteur à succès (pour exemple l’excellente compilation « Roots & Dub » K 7505), s’associe avec le label new-yorkais Wackie’s, s’essaie à tous les styles.

Depuis quelques années, sa carrière est plus discrète, quelques perles plus éparses voient néanmoins le jour. Et ce 10 juillet, la nouvelle tombe. A 54 ans, une crise cardiaque vient de terrasser la voix de sucre. Le monde du reggae est en deuil, les verbes de cette vie se conjuguent désormais au passé… La musique jamaïcaine vient de perdre l’un de ses plus fervents contributeurs.….. PL

(Disponibilié des CD de Lincoln Sugar Minott)